L’énigme Anaïs Marcelli : la petite fille, le corbeau et le tueur en série

·1 min de lecture

Il y a trente ans disparaissait la petite Anaïs, dix ans, à Mulhouse. La justice va comparer son ADN aux traces découvertes dans les effets de Michel Fourniret. Mais le coupable pourrait aussi être un mystérieux corbeau qui a revendiqué plusieurs crimes. Récit.

Une fillette tuée, un corbeau revendiquant le crime et désormais un tueur en série soupçonné ? Trente ans après les faits, l’affaire Anaïs, survenue à Mulhouse, conserve son épais mystère et la justice continue d’explorer toutes les pistes. Dernière hypothèse soulevée par les enquêteurs : l’implication de Michel Fourniret, le prédateur sexuel qui a rendu son dernier souffle lundi 10 mai, à l'âge de 79 ans.L’énigme commence le 14 janvier 1991 lorsque la petite Anaïs Marcelli, dix ans, disparaît. Ses camarades de classe la voient quitter l’école de la rue de Nordfeld à 18 heures mais vingt minutes plus tard, elle n’est toujours pas arrivée à son domicile. Prévenue par sa famille, la police démarre ses investigations à 20 heures.Les limiers du commissariat ouvrent toutes les portes possibles, du prédateur sexuel à l’entourage familial en passant par la fugue. Anaïs, décrite comme une enfant souffrant de la séparation de ses parents, et manifestant des troubles de l’humeur, baigne dans un environnement difficile : sa mère a déjà commis une tentative de suicide médicamenteuse et s’est installée en couple avec un homme, tout aussi fragile, qu’elle a rencontré lors d’une thérapie.Revendication sordideMais le 27 mars...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex