L’électricien RWE attaque les Pays-Bas qui ont décidé de sortir du charbon

·1 min de lecture

Ce nouveau contentieux entre un acteur privé allemand et un Etat porte sur près de 2 milliards d’euros de dédommagements. Il sera jugé par une chambre arbitrale dépendante de la Banque Mondiale, selon des règles qui favorisent les acteurs des énergies fossiles.

L’un des plus gros pollueurs d’Europe, l’électricien allemand RWE, vient de porter plainte contre les Pays-Bas après la décision du royaume d’abandonner la production d’électricité au charbon d’ici à 2030. La société allemande, qui s’est elle-même imposée un objectif de neutralité climatique en 2040 et dit soutenir la politique énergétique hollandaise, estime cependant que pour les exploitants privés, cette décision des Pays-Bas frôle la " dépossession ". RWE refuse d’en faire les frais et demande donc un gros dédommagement.Pour mieux comprendre ce conflit qui, selon le Collectif d’ONG " Stop CETA – Mercosur " pourrait " remettre en cause la politique climatique hollandaise " il faut revenir quelques années en arrière. En 2015 exactement, année où le gouvernement hollandais avait déjà été attaqué en justice par une autre ONG (Urgenda) mais cette fois-ci...pour inaction climatique Un jugement de 2015, confirmé en appel en 2018, a condamné La Haye à réduire de 25 % les émissions de gaz à effet de serre du pays d’ici à 2020. La condamnation a directement conduit les Pays-Bas à organiser leur " sortie du charbon ".Une sortie au coût élevé. Une telle décisison signifie en effet l’arrêt d’au moins cinq centrales...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Pays-Bas, Danemark : une escalade de violences contre les restrictions sanitaires

Pays-Bas : le Premier ministre néerlandais Mark Rutte démissionne

Branle-bas de combat dans le golfe arabo-persique à deux semaines de l'investiture de Biden

"Toujours plus bas : les programmes bientôt revus à la baisse à la demande des syndicats ?"

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg