L’Égypte assure qu’Alaa Abdel Fattah «est en bonne santé», sa famille n’est pas convaincue

© Amr Nabil / AP

La famille de Alaa Abdel Fattah, le plus célèbre détenu égyptien et figure de proue du soulèvement qui avait provoqué la chute du président Moubarak en 2011, s’inquiète pour son sort, le croyant en danger de mort. L’opposant avait entamé une grève de la faim depuis plus de 200 jours et a cessé de boire depuis le début de la COP27 dimanche 6 novembre, poussant Washington à faire part de sa « profonde inquiétude » jeudi.

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Après avoir craint pour sa vie, la famille de Alaa Abdel Fattah a annoncé avoir été informée par l’autorité pénitentiaire que le détenu était « sous traitement médical ». Les proches de Abdel Fattah craignent qu’il ne soit dorénavant nourri de force ce qui relèverait de « la torture », selon des organisations de défense des droits de l’Homme.

Le centre de presse étatique a, par ailleurs, publié en huit langues des tweets prêtés à Alaa Abdel Fattah qu’il accuse « d’incitation au meurtre et au terrorisme ».

À lire aussi: À la COP27, l’ONU réclame la libération d’Alaa Abdel Fattah, sa sœur craint pour sa vie


Lire la suite sur RFI