L’écrivain Salman Rushdie victime d’une attaque au couteau. L’agresseur arrêté

ABACA

C’est un Salman Rushdie de 75 ans, ensanglanté, qui a été transporté par avion vers un hôpital où il a été opéré. Son agent, Andrew Wylie, a déclaré que l'écrivain était sous respirateur vendredi soir, avec un foie endommagé, des nerfs sectionnés dans son bras et un œil qu'il allait probablement perdre.

La police a identifié l'agresseur comme étant Hadi Matar, 24 ans, de Fairview, New Jersey. Il a été arrêté sur les lieux et est en attente de comparution devant le tribunal. Matar est né dix ans après la publication des "Versets sataniques". Le motif de l'attaque n'est pas clair, a déclaré le major Eugene Staniszewski de la police d'État.

Un journaliste de l'Associated Press a vu l'agresseur affronter Rushdie sur la scène de la Chautauqua Institution et le poignarder ou le frapper 10 à 15 fois alors qu'il était présenté. L'auteur a été poussé ou est tombé au sol, et l'homme a été arrêté.

Le Dr Martin Haskell, un médecin qui faisait partie de ceux qui se sont précipités pour aider, a décrit les blessures de Rushdie comme "graves mais guérissables".

Le roman de 1988 de Rushdie était considéré comme blasphématoire par de nombreux musulmans, qui voyaient dans un personnage une insulte au prophète Mahomet, entre autres objections. Dans tout le monde musulman, des manifestations souvent violentes ont éclaté contre Rushdie, qui était né en Inde dans une famille musulmane.