L’économie française n’a pas souffert du pass sanitaire

·1 min de lecture
Le siège de l'Insee, à Montrouge.
Le siège de l'Insee, à Montrouge.

La reprise économique française n?a, a priori, pas trop souffert du pass sanitaire. C?est ce qui ressort du dernier point de conjoncture publié mardi 7 septembre par l?Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

La vaccination a permis de protéger l?activité économique. « Le fait notable de cet été, c?est que nous avons connu une nouvelle vague épidémique. Malgré cette vague, la reprise s?est poursuivie, contrairement à ce que nous avions observé pendant les trois premières vagues », résume le directeur du département analyse et prévision de l?organisme.

Après un vif rebond en mai et en juin à la faveur des réouvertures qui ont suivi les restrictions du troisième confinement, l?activité devrait continuer à progresser vers le niveau atteint fin 2019, avant la crise du coronavirus, mais à un rythme beaucoup plus lent. Elle devrait ainsi revenir au niveau de cette barre fatidique à la fin de l?année. Un retour plus précoce que ce qui était attendu auparavant, quand l?échéance était fixée au premier trimestre 2022.

Insee note de conjoncture du 7 septembre © Insee note de conjoncture du 7 septembre

Il faut dire que l?Insee a révisé à la hausse ses estimations d?activité pour fin 2020 et début 2021. La construction a été plus dynamique qu?annoncé précédemment tandis que l?investissement des entreprises a retrouvé son niveau d?avant la crise dès le premier trimestre. Quant à l?emploi salarié, il a retrouvé ce niveau dès la fin du deuxième [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles