Oui, l’écologie a une histoire !

*

Comment ne pas se sentir paumés dans notre époque ? Le Covid, le réchauffement climatique, la crise économique qui s’annonce… Les déclarations politiques, faites dans l’urgence ou ressassées du monde-d’avant n’arrangent rien : "Il faut que, on l’avait bien dit." Mais, comment en sommes-nous arrivés là ?

L’image d’une cité vide tranche avec la nature, car la montagne est toujours aussi belle, mais l’avenue déserte est triste. Ce sentiment d’étrangeté croise la perception de l’écologie, pour beaucoup elle est un objet extra-terrestre ou inutile. Les écologues rappellent l’urgence climatique et la mer qui monte ; dans ce monde tout y paraît menaçant. On parle d’un effondrement inédit et il faut y répondre sur le champ.

Les injonctions, les combats à mort contre le néo-libéralisme ne suffiront pas

Quand vous étiez enfants, la main de votre mère vous protégeait du monde. Un jour vous l’avez lâchée, pleins de curiosité mais aussi de peurs ; c’était le saut vers l’inconnu. Or l’inconnue de l’écologie pour le grand-public, c’est son histoire. Surgie de nulle part, l’écologie nous somme de l’aimer. Or comment s’approprier ce que beaucoup ignorent ? Les injonctions, les combats à mort contre le néo-libéralisme ne suffiront pas. Il faut rappeler nos racines.

L’écologie n’est pas miraculeuse

L’action humaine est portée par une connaissance et une culture : l’écologie ne fait pas exception. Les néo-libéraux ne sont pas incultes, ils ont leurs Classiques qui remontent au XVII


Lire la suite