Quand l’écart salarial tourne à l’avantage des femmes

·1 min de lecture
Quand l’écart salarial tourne à l’avantage des femmes
CHLOE PANG / NYT

Morgantown, 30 000 habitants et troisième plus grosse ville de la Virginie-Occidentale, un État américain plus réputé “pour ses mines de charbon et ses routes de campagne que pour sa place dans le débat sur l’écart salarial”, se trouve être l’un des “rares endroits du pays où les femmes gagnent plus que leurs homologues masculins”, écrit la BBC. C’est ce qui ressort d’une récente étude du Pew Research Center, selon laquelle “le salaire moyen des employées à temps plein de moins de 30 ans y est supérieur de 14 % au salaire moyen des hommes de la même tranche d’âge”.

Cette bourgade des Appalaches occupe la deuxième place des “dix zones métropolitaines où les femmes de moins de 30 ans sont plus performantes” en matière de salaires. Sans surprise, l’écart salarial entre les sexes à l’avantage des hommes “persiste” à l’échelle nationale. “En moyenne, les femmes américaines gagnent 82 cents pour chaque dollar versé à leurs homologues masculins”, relève le média public britannique. Mais pour 22 des 250 métropoles étudiées, “les salaires des femmes sont égaux ou supérieurs”. Ces “chiffres prometteurs signifient-ils que l’écart pourrait se combler lentement” ?

L’avantage au diplôme

Richard Fry, principal auteur de l’étude, avance plusieurs facteurs pour expliquer ces résultats. L’éducation en est un. Dans les métropoles des côtes est et ouest du pays, le pourcentage de jeunes femmes diplômées est plus élevé. Là où les jeunes femmes sont “plus avantagées sur le plan de l’éducation, l’écart salarial a tendance à être plus faible”, dit-il. Morgantown est une ville universitaire, tout comme Gainesville, en Floride. Grâce à leur “atout éducatif”, ces villes offrent “un nombre plus important d’emplois mieux rémunérés”.

Le type d’emploi et les activités installées dans ces régions sont un autre facteur expliquant cet avantage des jeunes femmes. C’est le secteur scolaire qui se trouve être le deuxième employeur de Wenatchee. Cette ville de l’État de Washington est “tout en haut de la liste”, le salaire moyen des jeunes femmes y représente 120 % de celui des jeunes hommes. Or, aux États-Unis, l’enseignement est un métier aux trois quarts féminin.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles