Lützerath et Davos, deux emblèmes de l’“ébranlement des certitudes”

PHOTO FABRICE COFFRINI / AFP

Deux communes que tout oppose font l’actualité outre-Rhin : le village allemand de Lützerath, où des militants écologistes ont été expulsés en début de semaine, et la ville suisse de Davos, où se tient depuis le 16 janvier l’édition 2023 du Forum économique mondial. Et pour la première fois depuis longtemps, cela pourrait changer les choses, veut croire la Süddeutsche Zeitung. Car, “à y regarder de plus près, à Lützerath comme à Davos, ce ne sont pas les débats d’hier qui agitent, mais ceux de demain”.

Pour le quotidien munichois, les deux lieux sont récemment devenus des emblèmes de l’“ébranlement des certitudes” du monde occidental – et plus particulièrement de l’Allemagne. Les conséquences énergétiques de la guerre en Ukraine ont en effet poussé le gouvernement d’Olaf Scholz à dévier de sa stratégie initiale et à se tourner davantage vers des sources d’énergie polluantes, comme le lignite enfoui sous Lützerath.

Or, le dérèglement climatique se fait de plus en plus sentir, avec de nombreux épisodes climatiques extrêmes. Et les militants écologistes peinent à comprendre cette politique.

“À Davos aussi, où sont rassemblés depuis lundi soir des chefs d’entreprise, des responsables politiques et des intellectuels du monde entier, les certitudes ne sont plus de mise”, note la Süddeutsche Zeitung.

L’ultralibéralisme a du plomb dans l’aile

Les théories selon lesquelles le développement du commerce mondialisé favoriserait celui de la démocratie libérale y sont développées depuis des années. “Mais depuis que l’invasion russe en Ukraine divise non seulement le monde mais également les marchés, et depuis que la pandémie a montré combien il était dangereux de ne dépendre que d’un seul pays pour ses approvisionnements en certains produits, la logique ultralibérale peine à convaincre.”

Les débats sur la mondialisation, la démondialisation, la guerre et la paix devraient donc être particulièrement virulents lors de cette nouvelle édition du Forum économique mondial.

À première vue, Lützerath et Davos peuvent donner l’impression qu’ils n’ont rien en commun. Mais la médiatisation dont ces communes bénéficient ces jours-ci leur permet de mettre en avant des problématiques majeures de notre époque, estime le journal bavarois : “Les deux font avancer les débats actuels. Et cela vaut la peine d’y participer, alors allez-y !”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :