L'île de Saint-Vincent sous une épaisse couche de cendres après l'éruption de son volcan

Paysage lunaire à Saint-Vincent. Cette île des Caraïbes était couverte de cendres, samedi 10 avril, au lendemain d'une série d'éruptions volcaniques qui ont imposé l'évacuation dans la panique de milliers d'habitants. Lors de son éruption vendredi, pour la première fois depuis quatre décennies, le volcan La Soufrière a projeté un épais nuage qui a commencé à se déplacer vers l'est à environ 175 km de distance. Il s'approche désormais de l'île voisine de la Barbade, où les habitants ont été invités à rester chez eux, selon l'Agence caribéenne de réponse aux urgences. Dernière éruption en 1979 Face aux alertes des vulcanologues, un ordre d'évacuation avait été émis la veille pour les quelque 20 000 personnes habitant une "zone rouge" dans le nord de Saint-Vincent (l'île compte 110 000 habitants). Presque toutes s'y sont pliées et se sont réfugiées chez des proches ou dans des structures mises à disposition par le gouvernement.Plus de 3 200 personnes se trouvaient samedi matin dans 62 abris d'urgence, installés à la hâte dans des écoles ou des églises, a déclaré le Premier ministre Ralph Gonsalves dans une allocution sur la radio locale NBC. D'autres ont été mises à l'abri dans des hôtels ou des navires de croisière. La Soufrière – à ne pas confondre avec la Grande Soufrière en Guadeloupe – n'avait pas connu d'éruption depuis 1979. La plus dévastatrice, en 1902, avait fait plus de 1 000 victimes.