L'île aux chiens (Disney+) : quelle technique a été utilisée pour animer les toutous de Wes Anderson ?

·1 min de lecture

En 2010, Wes Anderson s'était déjà frotté au monde de l'animation avec Fantastic Mr. Fox. Huit ans plus tard, il récidive avec L'île aux chiens, une épopée canine qui est aussi une fable sur l'écologie. Le pitch : en raison d’une épidémie de grippe canine, le maire de Megasaki, au Japon, ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville, envoyés sur une île qui devient alors l’Ile aux chiens. Le jeune Atari, 12 ans, vole un avion et se rend sur l’île pour rechercher son fidèle compagnon, Spots. Aidé par une bande de cinq chiens intrépides et attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville. Pour le cinéaste de Moonrise Kingdom, le film est l'occasion de rendre hommage à tout un pan de la culture japonaise dont il est friand, à commencer par Akira Kurosawa, Yazujiro Ozu, Hayao Miyazaki et la figure éminemment populaire de Godzilla. Ainsi, le visage du Maire Kobayashi est fortement inspiré par celui de Toshirô Mifune, acteur fétiche de Kurosawa.

Pour animer ses toutous en pleine rébellion, Wes Anderson et son équipe ont choisi de faire appel à la technique de la stop motion ou animation en volume, comme c'était déjà le cas sur Fantastic Mr. Fox. Cette technique consiste à utiliser des figurines et des maquettes et de les faire bouger ou se déplacer, image par image. Wes Anderson a refusé catégoriquement de faire appel à la modélisation 3D. Tout a donc été recréé à la main : les décors, les marionnettes, les lumières, les mouvements… "Wes n’essaie pas de rivaliser (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Mort d'Helen McCrory : l'actrice de Peaky Blinders et Harry Potter s'est éteinte à l'âge de 52 ans
Louise Michel (Salto) : le triste événement qui a inspiré cette histoire de vengeance à Gustave Kervern et Benoît Delépine
Halloween (Shadowz) : les origines d'une saga d'horreur légendaire
Disney+ : les nouveautés de la semaine du 16 au 22 avril 2021
Programmes TV accessibles : notre sélection de films et séries en audiodescription du 17 au 23 avril