L'État vole au secours des boulangers et menace les fournisseurs d'électricité

© Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

La carotte pour les boulangers, le bâton pour les fournisseurs d'électricité : le gouvernement a tenté mardi d'apporter une réponse aux petites entreprises qui voient leur facture d'énergie flamber, tout en appelant les énergéticiens à prendre leur part. Côté pile, les PME et en particulier les 33.000 boulangers de France pourront "demander le report du paiement de leurs impôts et cotisations sociales" pour soulager leur trésorerie, a annoncé sur la radio Franceinfo la Première ministre Elisabeth Borne .

La cheffe du gouvernement souhaite aussi que les petits commerçants, confrontés pour certains à une explosion de leur facture d'énergie depuis le déclenchement de l'offensive militaire russe en Ukraine en février, puissent étaler son paiement sur plusieurs mois. Côté face, le gouvernement a très nettement haussé le ton envers les fournisseurs d'énergie, convoqués à 14h30 au ministère de l'Economie.

"Aujourd’hui, les fournisseurs n’aident pas suffisamment les boulangers et les PME. Je leur demande de faire plus, mieux, et tout de suite", a insisté le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à l'issue d'une réunion à Bercy avec les représentants du secteur de la boulangerie. "Je suis navré de constater que les engagements qui ont été pris" dans une charte signée en octobre par les énergéticiens "ne sont pas respectés", a déploré le N.2 du gouvernement, menaçant de nommer les entreprises fautives si elles ne s'engageaient pas à corriger leur comportement dès la réunion prévue dan...


Lire la suite sur Europe1