L'État d'Israël va doubler sa quantité d'eau fournie à la Jordanie

·1 min de lecture

Israël exportateur d’eau. Dans un Moyen-Orient aride, l’État hébreu, leader en matière de dessalement, vient de signer un accord avec la Jordanie pour la vente de cette précieuse ressource naturelle. Chaque année, le royaume hachémite reçoit déjà gratuitement des millions de m3 d’eau israélienne. Désormais, la quantité est doublée.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Autrefois pays pauvre en eau, Israël prend les choses en main à la suite d’une forte sécheresse qui frappe la région à la fin des années 1990.

Petit à petit, l’État hébreu investit dans le dessalement, jusqu’à en devenir un leader mondial. Sa maîtrise de nouvelles technologies induit une réduction du coût du traitement de l'eau salée, et comble ainsi sa consommation locale.

Israël peut donc aujourd’hui se permettre d’exporter l’eau du lac Tibériade. Plus grande réserve d’eau douce du pays, il est situé dans le nord-est, près de la frontière jordanienne. C’est à partir de là que l’eau sera acheminée vers le royaume hachémite.

Avant même de signer leur traité de paix en 1994, les deux voisins coopéraient déjà en matière de ressources hydriques.

Chaque année, 55 millions de m3 sont envoyés vers la Jordanie. Et avec ce nouvel accord, ce sont 50 millions de m3 supplémentaires qui seront exportés.

L’eau, au service de la diplomatie. Le nouveau gouvernement israélien espère ainsi ouvrir une nouvelle page dans ses relations avec la Jordanie. L’ancien Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu avait refusé les demandes jordaniennes d’augmenter l’approvisionnement en eau.

► À relire : Apaisement dans les relations entre Israël et la Jordanie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles