L'établissement public chargé de reconstruire Notre-Dame est opérationnel

Le premier conseil d'administration de l'établissement public «chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame» se réunira mardi. 

L'établissement public «chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame» est entré en fonction le 1er décembre et réunira mardi son premier conseil d'administration sous la présidence du général Jean-Louis Georgelin, a indiqué à l'AFP son responsable de la communication. En nommant l'ancien chef d’état-major des armées pour piloter la reconstruction en 5 ans de la cathédrale détruite en avril, le président Emmanuel Macron a misé sur un homme qui ferait avancer avec la détermination d'un chef de guerre ce chantier d'une extrême complexité, notamment en raison de sa brièveté. «Les 5 ans, on les obtiendra par la rigueur du chantier, le choix des bonnes expertises», a récemment assuré Jean-Louis Georgelin lors d'une audition à l'Assemblée nationale durant laquelle il avait aussi vertement tancé l'architecte en chef de la cathédrale en lui demandant de ne plus s'exprimer sur la question d'une reconstruction à l'identique ou non de la flèche.

A lire :notre reportage au coeur de Notre-Dame

Deux décrets complémentaires, attendus mardi matin au Journal officiel, confirmeront les nominations du général Georgelin comme président-directeur général et de Philippe Jost comme directeur-général adjoint. L'ex-chef d'Etat-major, jusqu'ici «préfigurateur» de l'établissement, a pu procéder au choix de l'équipe d'une quarantaine de personnes qu'il dirigera. Selon Jérémie Patrier-Leitus, en charge de la communication, la médiation culturelle et la gestion du mécénat, le général va présenter mardi «sa méthode et ses priorités immédiates dans la conduite du chantier». «Le conseil d'administration étudiera ensuite les délibérations d'usage d'un établissement public qui fonctionnera selon les mêmes règles que tous(...)


Lire la suite sur Paris Match