L'été 2022 "probablement le plus frais des 20 prochaines années": l'alerte d'Agnès Pannier-Runacher

La ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, à l'Elysée le 8 juin 2022 - Ludovic MARIN © 2019 AFP
La ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, à l'Elysée le 8 juin 2022 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

"Les experts sont très clairs sur le sujet, l'été 2020, vous ne le retrouverez pas." C'est ce qu'affirme Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Elle était l'invitée du 7/9.30 de France Inter ce mardi. Lors de l'entretien elle revient sur les conséquences du dérèglement climatique en France.

"L'été 2022 est probablement le plus frais que vous allez vivre dans les 20 prochaines années", avertit-elle ainsi.

Elle explique que le "réchauffement climatique est une donnée de ce siècle" et que les politiques actuelles n'ont pour but de que de le "freiner", en suivant le scénario des accords de Paris, qui prévoit une augmentation de 1,5°C en moyenne par rapport aux niveaux préindustriels.

"La canicule peut réduire l'espérance de vie des plus vulnérables"

Sur France Info, la veille, Jean-Marc Jancovici, président du groupe de réflexion "The Shift project", partageait cette analyse.

"[Ce qu'on a vécu cet été], ça ne va pas devenir la norme, ça va devenir la borne inférieure", estimait-il.

En plus des catastrophes naturelles, la ministre évoque les conséquences "sanitaires" de l'augmentation des températures. "La canicule peut réduire l'espérance de vie, on le voit auprès des plus vulnérables", illustre-t-elle.

Article original publié sur BFMTV.com