L'éruption du trou noir de Centaurus A occupe 16 fois la taille de la Lune dans le ciel

·2 min de lecture

C’est en 1800 que l’astronome William Herschel a fait la découverte de la première bande de rayonnement au-delà du visible pour l’œil humain :  l’infrarouge. La bande ultraviolette, tout aussi invisible, sera découverte deux ans plus tard par le physicien Johann Ritter. Pour la bande radio, il faudra attendre 1888 et la célèbre expérience de Heinrich Hertz. Un demi-siècle plus tard environ, la radioastronomie prendra son essor et c’est un domaine plus que jamais actif comme le montrent la collaboration de l’Event Horizon Telescope et le développement en cour du Square Kilometre Array (SKA).


La radiogalaxie Centaurus A est l'objet d'études dans plusieurs bandes de longueurs d'onde depuis des décennies. Voilà ce que l'on peut voir dans le visible, l'ultraviolet et le proche infrarouge avec Hubble et ce que l'on peut déjà en déduire. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Hubble, ESA

L’un des tout premiers pas menant vers le SKA a été réalisé depuis plusieurs années déjà avec la mise en service du Murchison Widefield Array, aussi connu sous l'acronyme MWA, un radiotélescope basses fréquences géant situé à Meekatharra en Australie-Occidentale. Il vient de livrer de nouvelles images d’une galaxie mythique dont Futura avait déjà parlé dans le précédent article ci-dessous et qui a fait l’objet depuis longtemps de nombreuses observations aussi bien dans le visible avec Hubble que dans le domaine des rayons X avec Chandra : Centaurus A.

Il se trouve que Centaurus A dans la constellation du Centaure était déjà connue de l'astronome britannique John Herschel, le fils de William. Mais il ne pouvait pas savoir que la galaxie que les astronomes appellent aussi NGC 5128 est située à environ 12 millions d'années-lumière...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles