L'équipe féminine norvégienne de beach handball sanctionnée pour avoir joué en short plutôt qu'en bikini

·1 min de lecture

Une sanction pour non-port du bikini, qui déclenche un tollé. Mardi, les instances sportives européennes ont infligé une amende de 1.500 euros à l'équipe norvégienne de beach-handball, soit 150 euros par joueuses. Le motif? Lors d'un match disputé dimanche en Bulgarie dans le cadre du championnat d'Europe de handball de plage, les joueuses norvégiennes ont préféré opter pour un short, comme leurs homologues masculins, plutôt qu'un bikini comme l'impose le règlement de la Fédération internationale de handball (IHF). Le texte officiel précise en effet que "les joueuses doivent porter des bas de bikini (...) ajustés et échancrés".

La taille est même imposée : les côtés du bas de maillot doivent être larges d'au maximum dix centimètres. Avant le début de la compétition sportive, la Norvège avait déjà contacté la Fédération européenne afin de demander une dérogation et de pouvoir disputer la compétition en short, mais sans succès. L'équipe scandinave s'était donc conformée au règlement pendant tout le championnat, mais avait décidé de jouer son dernier match en short, s'exposant ainsi au risque d'une amende. Dans un autre match, face à la Hongrie, les Norvégiennes avaient déjà tenté de porter un short cycliste, s'arrêtant au-dessus du genoux, mais par crainte d'une disqualification, elles s'étaient finalement changées. 

Un tollé en Norvège et sur les réseaux

En Norvège, le monde sportif, médiatique et politique s'est largement indigné de cette sanction. Abid Raja, le ministre norv...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles