L'épopée «Bandits à Orgosolo» et la fresque «Les Travaux et les Jours», aux franges du documentaire

Michele (Michele Cossu), berger acculé à l'illégalité par l'injustice. | Carlotta
Michele (Michele Cossu), berger acculé à l'illégalité par l'injustice. | Carlotta

Bandits à Orgosolo, somptueusement restauré, accompagne un berger traqué par la police dans les montagnes de Sardaigne à la suite d'une erreur judiciaire.

Vittorio De Seta, qui avait tourné deux courts-métrages documentaires dans cette communauté pastorale, joue simultanément du réalisme des lieux, des comportements d'interprètes non professionnels dont l'existence ressemble à celle des personnages, et d'une tension dramatique intense.

La longue pérégrination du berger Michele, accompagné de son petit frère et de son troupeau, est une sorte d'odyssée désespérée, magnifiée par l'image en noir et blanc, les paysages d'une âpreté mythologique, l'attention aux lumières et aux ombres, aux frémissements des regards humains, à la présence des animaux et des plantes, des roches et des nuages.

Porté par ce souffle épique, Bandits à Orgosolo, sacré meilleur premier film au Festival de Venise 1961 avant de disparaître des écrans et des mémoires, est tout aussi impressionnant et émouvant dans les scènes situées au village, par l'intensité de ce qui circule d'affection, de peur, de haine, de désir, de révolte et de violence entre ses protagonistes.

Héritier direct mais inventif du néoréalisme italien de l'après-guerre, De Seta (qui est aussi le caméraman de son film) observe avec la même empathie les visages, les mains au travail, le vol d'un oiseau de proie, la hiérarchie brutale y compris parmi les pauvres, que matérialise ici un escalier, là un mur de pierres sèches.

L'accès à cette merveille advient alors qu'on a commencé à redécouvrir l'œuvre considérable de ce cinéaste, grâce à la résurrection en 2019 de son grand film consacré à la vie d'une école et d'une banlieue de Rome Diario di un maestro («Journal d'un maître d'école»), à la suite du travail remarquable (livre de Federico Rossin et DVD) des...

Lire la suite sur Slate.fr.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles