De l'épilation à l'embauche : la lutte d'Ovidie contre les injonctions faites aux femmes

·1 min de lecture

Tabous des poils et du sang menstruel, pression à être en couple et à tout faire pour le rester, obligation à incarner à la fois les stéréotypes de la maman et de la putain… La liste des injonctions faites aux femmes et à leur corps est longue. La réalisatrice Ovidie a choisi l'humour pour les dénoncer dans sa websérie animée Libres !, diffusée sur Arte. Elle en profite pour donner un libérateur cours d'éducation sexuelle. Invitée de Ça fait du bien jeudi, elle explique ce projet, dans lequel on retrouve notamment la voix d'Emilie Mazoyer d'Europe 1.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff en replay et en podcast ici

Pour Ovidie, ces injonctions s'expriment par toute une série de biais, et notamment dans la presse féminine. "On voit que les femmes aussi peuvent répéter cette pression que l'on se met déjà. On doit répondre à toute une série d'injonctions." Des pressions qui portent notamment sur le corps. "Cela représente un coût de temps de dingue. Ne serait-ce que pour s'épiler le fameux sillon inter-fessier, par exemple. Et puis ça fait mal accessoirement !", dénonce-t-elle.

"Quand on est une femme, une femme hétéro en tout cas, ça a un coût de se rendre sexuellement intéressante. On achète de la lingerie, des crèmes antirides, etc.", ajoute-t-elle.

"Une femme qui fait du 42 a moins de chance d'être embauchée"

Dans cette websérie en 10 épisodes de 3 minutes, Ovidie confie aussi ses propres difficultés de parcours. Et notamment ses troubles alimentaires. "C'e...


Lire la suite sur Europe1