Léonard de Vinci : la physique a rendu son verdict pour le buste de Flora

Laurent Sacco, Journaliste
·2 min de lecture

On se souvient que l’année 2019 a été l’occasion de fêter le cinquième centenaire de la mort de Léonard de Vinci en France et qu’une exposition en l’honneur de Leonardo s’est tenue au Louvre. Incontestablement, la fascination pour Léonard de Vinci n’est pas morte même en ce début de XXIe siècle. On continue d’ailleurs de rêver à la découverte d’œuvres disparues de l'artiste et il est bien dommage que l’on ne sache toujours pas vraiment si la science a vraiment retrouvé la mythique « Bataille d’Anghiari », plus d’une décennie après que l’on ait commencé à le suspecter comme Futura l’a expliqué dans plusieurs articles, dont le précédent ci-dessous.

Ce qui semble acquis aujourd’hui, c’est que des chercheuses du LSCE/LMC14 (CEA-CNRS-UVSQ) et de l'Institut de recherche de Chimie Paris (CNRS-Chimie ParisTech-C2RMF) ont réussi à mettre fin à une controverse datant du début du XXe siècle et qui concernait un buste de cire montrant la déesse Flora, une ancienne divinité agraire d'Italie et de Rome, dont le rôle principal consistait à protéger la fleuraison des céréales et des arbres fruitiers.

Lorsque le Prussien Wilhelm von Bode le découvre en 1909 dans une galerie londonienne et l'acquiert pour le musée de Berlin, il est convaincu qu'il s'agit d'une œuvre de Léonard de Vinci, mais très vite une controverse naît à ce sujet. Le fils du sculpteur anglais Richard Cockle Lucas ne tarde pas à faire éclater une bombe en déclarant que le buste de Flora est en fait une œuvre de son père réalisée en 1846. Qui plus est, il est facile de le prouver car il affirme qu’il est creux et qu’il contient des objets en papier et en bois datant du XIXe siècle. Vérification faite, c’est bien le cas mais Bode et les conservateurs du musée berlinois se refusent à en tirer la conclusion que ce n'est pas malgré tout initialement l'œuvre de Léonard.

Buste de Flora, numéro d’inv. 5951, Skulpturensammlung (SBM), Museum für Byzantinische Kunst (SBM), Staatliche Museen zu Berlin (SMB) - Stiftung...
Buste de Flora, numéro d’inv. 5951, Skulpturensammlung (SBM), Museum für Byzantinische Kunst (SBM), Staatliche Museen zu Berlin (SMB) - Stiftung...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura