Léon Marchand, le prodige français de la natation : «Dans l’eau, je suis libéré!»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Philippe Petit / Paris Match
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Déjà deux médailles d’or et une d’argent aux derniers Championnats du monde de natation. Léon Marchand est l'atout numéro un pour Paris 2024

Nager en vêtements griffés dans l’étroit bassin d’une péniche mouillant en amont de Notre-Dame de Paris, l’idée a tout de suite amusé et séduit Léon Marchand. Un nom qui était encore inconnu des profanes jusqu’à maintenant, mais auquel il va falloir s’habituer. Avec, potentiellement, quelques médailles à remporter, le garçon – 20 ans, visage juvénile, sourire généreux et regard bleu piscine – se rêve déjà aux JO de Paris 2024 . Des Jeux dont la cérémonie d’ouverture se déroulera au cœur de la capitale et sur la Seine.

Double champion du monde de natation, sur 200 mètres et 400 mètres 4 nages, en juin à Budapest, Léon Marchand est le troisième Français à avoir décroché deux titres individuels planétaires la même année, après Laure Manaudou à Melbourne (2007) et Florent Manaudou à Kazan (2015). De quoi sombrer dans l’arrogance et l’autosatisfaction, mais ce n’est pas le genre de la maison: «Je n’ai pas envie de jouer les stars. C’est probablement dû à mon éducation», confesse le champion.

Ses parents l’ont toujours soutenu, mais jamais poussé. Ils connaissent trop bien les sacrifices liés au top niveau

Il faut dire que, chez les Marchand, la natation en général et le 4 nages en particulier relèvent de l’atavisme. Dans le clan, il y a d’abord le père, Xavier, vice-champion du monde du 200 mètres 4 nages en 1998, à Perth, en Australie. À l’époque, son exploit était passé inaperçu, occulté par le titre mondial de Roxana Maracineanu, le premier de l’histoire de la natation française. La mère, Céline Bonnet, originaire de Marseille et rencontrée sur les bassins, est une spécialiste du 4 nages et du dos. Elle a participé à quatre courses aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992.

L’oncle Christophe, frère de Xavier, 18 titres(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles