Léo, le maître des 12 Coups de midi, se déguise en Céline Dion : le résultat bluffe les internautes

·1 min de lecture

Depuis quelques mois, un nouveau champion a pris place dans le coeur des adeptes des 12 Coups de midi. Il s'agit de Léo, un homme de 20 ans originaire de Saint-Lô (Normandie) et étudiant à Science-Po. Une destinée presque logique pour ce puits sans fond de connaissances, qui a écopé de la brillante moyenne de 19,84/20 à son baccalauréat. Digne héritier de Paul, Eric et autres maîtres du jeu de Jean-Luc Reichmann, il est arrivé seulement quelques jours après l'élimination de Caroline, dernière grande championne en titre. Depuis, rien ne semble pouvoir l'arrêter. Lui, qui compte déjà une Etoile mystérieuse à son actif, cumule plus de 330 000 euros de gains ! Une incroyable ascension que le compagnon de Nathalie Lecoultre a souhaité célébrer en grande pompe. Pour ce faire, il a lancé un défi à son poulain à l'occasion de sa 80ème participation au jeu phare de TF1. Lequel ? Celui de venir interpréter un morceau de Céline Dion sur le plateau. Mais pas de n'importe quelle manière, puisque le jeune génie devait également prendre les traits de la maman de René-Charles, Nelson et Eddy.

Quelques heures avant que le résultat final ne soit dévoilé sur l'antenne de TF1, Jean-Luc Reichmann avait partagé un cliché des coulisses sur Instagram. Ses abonnés pouvaient y voir Léo en train de se faire pouponner, afin de ressembler le plus possible à la veuve de René Angélil. Les équipes de TF1 n'ont pas lésiné sur les moyens. En plus de faire appel à des professionnels du maquillage, ils ont dégoté (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mort de Karima (Fonky Family), voix féminine du tube Bad Boys de Marseille
Covid-19 : cette célèbre chanteuse qui a financé le dernier vaccin contre le coronavirus
Reine (Le meilleur pâtissier) : cette contrainte à laquelle elle ne s'était pas du tout préparée
Florence Foresti se lâche complètement sur Instagram, plusieurs célébrités réagissent
VIDEO Les Enfoirés : les concerts annulés ? L'inquiétude grandit