Léo Grasset (DirtyBiology) visé par une plainte après les accusations de harcèlement sexuel

Le 23 juin dernier, Mediapart publiait un article très important dans lequel on découvrait les témoignages de huit femmes qui accusaient Léo Grasset - vidéaste sur YouTube avec la chaîne DirtyBiology, de violences sexuelles, harcèlements sexuels et psychologiques. Des accusations que l'influenceur scientifique avaient rapidement démenties, mais qui viennent de passer à l'étape supérieure.

Une plainte contre Léo Grasset

D'après un nouvel article de Mediapart, Léo Grasset fait aujourd'hui l'objet d'une plainte. Le 30 juin 2022, la YouTubeuse Clothilde Chamussy (à la tête de la chaîne : Passé sauvage) s'est en effet rendue à la gendarmerie de Neuville-sur-Saône (Rhône) afin de déposer plainte pour "harcèlement sexuel : propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste imposés de façon répétée".

Durant son précédent témoignage auprès du journal, mais également dans sa plainte consultée par Mediapart, Clothilde Chamussy a notamment déploré une attitude sexiste, toxique et déplacée de la part du YouTubeur, que ce soit au Play Azur Festival à Nice en 2017 ou dans le cadre de leur collaboration professionnelle sur l'émission Le Vortex en 2018.

A ces différentes occasions, il lui aurait notamment dit, "Je te toucherais bien les fesses mais on n'est pas assez amis", chuchoté à l'oreille, "ça te dirait du sexe d'après-midi ?", surnommée...

Lire la suite


À lire aussi

#Balancetonyoutubeur : un Youtubeur accusé de harcèlement sexuel va porter plainte
Léo Grasset : le YouTubeur DirtyBiology accusé de viol et de comportements toxiques
Léo Grasset (DirtyBiology) accusé de viol et violences psychologiques, il répond et "conteste les accusations"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles