Léo Dussolier (Luther) : pourquoi le fils d'André Dussolier a longtemps hésité à devenir acteur

·1 min de lecture

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, être un "enfant de" n’est pas toujours facile à gérer. S’il y a bien une personnalité publique qui n’a pas vraiment osé directement s’imposer sous les feux des projecteurs, c’est Léo Dussolier. En effet, l’acteur de 33 ans a mis du temps avant de comprendre qu’il était fait pour le septième art, tout comme son père André. Celui que l’on a pu voir dans Capitaine Marleau, Les Tuche 3, ou encore Raoul Taburin est en ce moment à l’affiche de la nouvelle série de TF1, intitulée Luther et dont le cinquième épisode de la première saison est diffusé ce jeudi 10 juin au soir.

Dans cette adaptation française du show britannique éponyme, porté à l’écran par Idris Elba, le fils d’André Dussolier joue le rôle de Justin et donne la réplique à Christopher Bayemi, Chloé Jouannet, Nadia Farès, mais aussi à Thierry Frémont. Pour l’occasion, le jeune comédien a accordé une interview à Télé-Loisirs, en ce mois de juin. Auprès de nos confrères, il a révélé que se lancer dans le cinéma n’a pas vraiment été une évidence pour lui, au départ. "Je dirais que cela a été sous-jacent pendant de nombreuses années. Comme beaucoup de ‘fils de’, j’ai longtemps tourné autour du pot, je me suis plutôt construit en opposition par rapport à la figure paternelle", a expliqué Léo Dussolier, qui a d’abord commencé sa carrière comme journaliste sportif au sein de la chaîne L’Equipe.

"On m’a alors proposé de passer face caméra, mais je n’en avais pas envie. Parallèlement, on (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Qu'ils fassent leurs cartons" : les voisins d'Anne-Elisabeth Lemoine et "C à vous" sont à bout
Flashback - Charlene de Monaco : l'émouvant discours de son père à son mariage avec Albert
"Le Titanic de la politique", "intégralement cinglé" : Isabelle Balkany lâche les chiens
Le roi de Thaïlande nu au milieu de ses gardes du corps : gêne de ses voisins allemands
Meghan Markle "radieuse" depuis la naissance de Lilibet : le Royaume-Uni est derrière elle à jamais

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles