L'émir du Qatar acte la réconciliation avec l'Égypte après des années de brouille

L’émir du Qatar vient d’effectuer une visite officielle de deux jours en Égypte, la première depuis sept ans. Un voyage qui marque la réconciliation formelle entre Le Caire et Doha qui en étaient arrivés à la rupture des relations diplomatiques en 2017.

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Dans un monde arabe où la symbolique revêt une grande importance, la chaleureuse poignée de main à l’aéroport du Caire entre le président Abdel Fattah al-Sissi et le prince Tamim ben Hamad Al-Thani pèse autant que les accords conclus durant la visite.

Les deux hommes sont tombés d’accord sur toutes les questions internationales – comme les conséquences de la guerre en Ukraine – ainsi que régionales, telles que la question palestinienne. L’Égypte détient la clé de l’aide du Qatar pour la reconstruction de Gaza.

Liens renforcés

Mais la question la plus importante concerne l’impulsion donnée aux relations bilatérales. Des accords pour l’investissement par le Qatar de 4,5 milliards de dollars ont été conclus avec la promesse de les accroître bientôt.

Autre question importante pour Le Caire : Doha va ouvrir sa porte à plus de travailleurs égyptiens dans l’émirat. De bonnes nouvelles pour une Égypte dont l’économie est en crise et où le chômage galope.

Trois ans de rupture

Rompues durant trois ans, les relations diplomatiques entre les Le Caire et l'État gazier du Golfe n'ont repris qu'en janvier 2021, dans le cadre d'une réconciliation scellée entre le Qatar et quatre pays arabes.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles