L'élue complotiste Marjorie Taylor Greene privée de commissions

·2 min de lecture

La Chambre des représentants a voté l'exclusion des commissions de Marjorie Taylor Greene, élue pro-Trump qui a soutenu des théories du complot.

Les républicains n'ont pas agi, les démocrates sont passés à l'action. Jeudi, la Chambre des représentants a voté l'exclusion de Marjorie Taylor Greene des commissions auxquelles elle avait été nommée, sur les affaires éducatives et sur le travail. Conséquence des jours de polémique concernant l'élue pro-Trump de Géorgie, dont des propos soutenant des théories du complot et des appels à la violence politique ont été exhumés sur les réseaux sociaux. Avec 230 voix pour et 199 contre cette décision, les démocrates ont été rejoints par 11 républicains sur ce vote visant l'élue qui a prêté serment il y a tout juste un mois pour son premier mandat.

La Chambre est passée à un vote après le refus des républicains de prendre eux-mêmes des mesures contre l'élue controversée, qui avait fait campagne en soutenant la théorie du complot QAnon : «On pourrait penser que la direction des républicains au Congrès aurait un certain sens de la responsabilité. Mais pour une quelconque raison, ils ont choisi de ne pas emprunter ce chemin», a taclé la présidente démocrate de la Chambre Nancy Pelosi, citée par le «New York Times». «Si quelqu'un commence à menacer la vie des membres du Congrès du côté démocrate, nous serons les premiers à les éliminer des commissions. Ils avaient l'occasion de le faire eux-mêmes.» Kevin McCarthy, le patron des élus républicains, avait privilégié l'unité des conservateurs en refusant de sanctionner Marjorie Taylor Greene et Liz Cheney, renvoyant dos à dos élus pro-Trump et méfiants de l'ancien président. Certains reprochaient à l'élue du Wyoming d'avoir voté en faveur de la mise en accusation de Donald Trump pour «incitation à l'insurrection», pour son rôle dans l'invasion du Congrès par certains de ses(...)


Lire la suite sur Paris Match