De l'Égypte antique à la contrefaçon dans les pays de l'Est, l'épopée du canard

·1 min de lecture

Le canard, on le savoure en toutes saisons. En foie gras lors des fêtes de fin d'année ou des cuisses cuites au barbecue pendant l'été. Il y en a pour tous les goûts. Mais savez-vous comment il est parvenu jusqu'à nous ? Olivier Poels nous raconte les origines du canard du Sud-Ouest et revient sur le label protégé mis en place pour contrôler sa provenance dans son émission Le Marché de midi.

Le gavage, une méthode qui remonte à l'Antiquité

"Il faut savoir que l'on gave les oies et les canards depuis l'Antiquité", explique Olivier Poels. "Ce sont les Égyptiens qui ont eu l’idée d’engraisser les oies et les canards en les gavant, après avoir observé les oiseaux qui se 'gavaient' naturellement pour préparer leur migration. La technique s’est diffusée dans le bassin méditerranéen avec l’occupation romaine, et dès la fin du Moyen-âge, les paysans du Sud-Ouest en ont fait leur spécialité, profitant de l’introduction de la culture du maïs." Et pour cause, la céréale convient parfaitement à l'alimentation des volailles et contribue à produire une graisse nécessaire à la conservation de la viande. 

Problème, le succès est tel qu'il a incité à la contrefaçon et au trafic. "Par exemple, les canards étaient engraissés dans les pays de l'Est puis on les expédiés dans l'ouest de la France, où on les tuait et on les faisait passer de fait pour des canards de la région", raconte le chroniqueur. "Heureusement, depuis 2000, une réglementation a été mise en place pour contrôler l'origine des ca...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles