Légumes d'été : la fin du biologique en hiver

Sur les étals des marchés, pour la première fois cet hiver, aucune trace d'aubergines, de tomates ou encore de fraises françaises biologiques. Les producteurs ont désormais l'interdiction de vendre les fruits et légumes d'été sous l'étiquette biologique du 21 décembre au 30 avril. Une mesure qui divise les clients. Cette interdiction est le fruit d'un long débat sur l'agriculture biologique.

78% des tomates consommées en France viennent de l'étranger Un kilo de tomates produit sous serres chauffées émet 2,2 kilogrammes de Co2 et sept fois de gaz à effet de serre que des tomates cultivées en plein air. Empêcher la commercialisation en hiver est une bonne décision pour un producteur biologique, qui, par conviction, a toujours refusé d'utiliser cette méthode. "Est-ce vraiment nécessaire ici, avec tout ce que l'on a l'hiver de produire en plus des légumes d'été ?", questionne Jean-Paul Fons, producteur biologique à Bezouce (Gard). Aujourd'hui, 78% des tomates consommées en France viennent de l'étranger.