La légitime défense "n'est pas illégale", se félicite Kyle Rittenhouse, acquitté de meurtres

·2 min de lecture
Le jeune Américain Kyle Rittenhouse lors de son procès, à Kenosha le 17 novembre 2021 (AFP/Sean Krajacic)

Le jeune Américain Kyle Rittenhouse, acquitté après avoir abattu deux hommes lors d'une manifestation antiraciste en 2020, a justifié ses actes en affirmant que la légitime défense n'était "pas illégale", dans une interview après ce verdict qui a divisé les Etats-Unis.

Visiblement soulagé, le jeune homme a été filmé vendredi par Fox News dans une voiture qui le ramenait du tribunal, à l'issue de son procès qui a passionné le pays.

"Le jury est parvenu au bon verdict: la légitime défense n'est pas illégale (...) Cela a été un parcours difficile mais nous l'avons fait. Nous avons fait le plus dur", a-t-il lancé.

La chaîne Fox News, préférée des conservateurs, a diffusé vendredi soir ce passage d'interview où Kyle Rittenhouse, 18 ans, apparaît souriant dans la voiture, en avant-goût d'un long format qui doit passer lundi soir, et dont les autres extraits s'attardent sur les cauchemars dont dit être victime le jeune homme aujourd'hui.

Ce garçon au visage poupin a tué deux hommes de 26 et 36 ans et blessé un troisième, le 23 août 2020 dans la ville de Kenosha (Wisconsin), avec un fusil semi-automatique dont il s'était muni pour sortir avec des groupes armés "protéger" les commerces, lors de manifestations contre le racisme et les violences policières.

Tout au long du procès, qui a révélé au grand jour les fractures de l'Amérique sur les armes à feu et le mouvement Black Lives Matter, il a plaidé la légitime défense.

Le jeune homme est ainsi devenu une égérie dans certains milieux de droite, pour qui les manifestations antiracistes étaient l'oeuvre d'"antifas" ou "d'anarchistes".

A l'inverse, pour les partisans d'un meilleur encadrement des armes à feu, il incarne les excès du droit à l'autodéfense.

Le verdict d'acquittement a été accueilli par quelques manifestations localisées de protestation vendredi soir, à New York, Chicago, et à Portland (Oregon, nord-ouest) où elles ont tourné à l'affrontement avec la police. De leur côté les militants pro armes ont au contraire applaudi la décision.

arb/cjc

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles