Législatives : le jeu des partis est «un véritable problème démocratique», selon Le Foll

Stéphane Le Foll, le maire socialiste du Mans était l'invité d'Europe Soir week-end. Interrogé sur l'appel de Stanislas Guerini, du nouveau parti présidentiel "Renaissance" aux socialistes "qui refusent de renier leurs convictions", il a estimé que "c'est un véritable problème démocratique" de dire : "Pour gouverner, il faut être avec moi, si vous vous opposez, ça veut dire que vous êtes dans la radicalité." Selon lui, l'élection présidentielle d'avril a "abouti à une forme de tripartisme" entre Jean-Luc Mélenchon , Emmanuel Macron et Marine Le Pen . Une forme de pluralité choisie par les Français, qui doit être respecté.

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

Un "jeu dangereux"

Le socialiste estime que le président réélu doit "arrêter ce jeu dangereux" parce que "cette politique qui consiste à attirer avec des perspectives tous ceux qui voudraient travailler sur l'avenir" de la France, en n'étant pas d'accord avec les décisions de la majorité, n'est pas bonne pour la démocratie.

Le socialiste reconnaît pourtant qu'il a des terrains d'entente avec l'actuel chef de l'État, à commencer par "la grande question de l'Europe", mais aussi ses interventions à propos de l'Ukraine . Pour autant, "sur pas mal d'autres sujets", et notamment la bataille des législatives , Stéphane Le Foll assure que jouer "tout le temps comme ça" avec des "oppositions qui sont renvoyées dans la radicalité, ça ne peut plus durer".

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles