Législatives : les trois scénarios possibles pour Emmanuel Macron

REUTERS/Benoit Tessier

Majorité absolue comme en 2017 ou simplement relative, voire une cohabitation avec la gauche? Voici les trois scénarios qui attendent Emmanuel Macron en fonction des résultats des élections législatives, dont le premier tour se déroule dimanche.

Que se passe-t-il en cas de majorité absolue?
C'est le scénario idéal pour le président réélu en avril. Si la confédération Ensemble! (LREM, MoDem, Horizons et Agir) remporte au moins 289 sièges sur les 577 que compte l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron disposerait du soutien parlementaire nécessaire pour mener à bien sa politique pendant son second quinquennat, comme lors du premier où il disposait de près de 350 sièges avec ses alliés. Emmanuel Macron a d'ailleurs réitéré jeudi son appel aux Français à lui accorder "une majorité forte et claire". "A partir du moment où il bénéficie d'une majorité à l'Assemblée nationale, le chef de l'Etat a beaucoup de pouvoirs", explique à l'AFP Didier Maus, président émérite de l'Association française de droit constitutionnel. "Il devient un capitaine qui détermine la politique de la Nation", ajoute-t-il, rappelant que l'on parlait "d'hyper-présidence" sous Nicolas Sarkozy (2007-2012).

En cas de majorité relative?
Si Ensemble! arrive en tête, mais sans atteindre la barre des 289 sièges, Emmanuel Macron ne disposerait alors que d'une majorité relative à l'Assemblée nationale. Le scénario serait plus compliqué pour le président de la République qui aurait deux options. La première consisterait à chercher le soutien d'autres groupes politiques afin de disposer d'une majorité absolue pour approuver les textes. Il pourrait s'agir d'un accord de législature ou d'un accord au cas par cas. La deuxième option serait de gouverner en minorité avec le Premier ministre de son choix, qui pourrait rester Elisabeth Borne. Cette situation a été celle de Michel Rocard de 1988 à 1991, la gauche n'ayant pas obtenu la majorité absolue après la réélection de François Mitterrand. Le chef du(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles