Législatives tchèques: malgré des soupçons de fraude, Andrej Babis en tête des sondages

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Des élections législatives se tiennent en République tchèque vendredi et samedi. Le Premier ministre sortant, Andrej Babis, est l’un des principaux dirigeants européens en exercice visé par l’enquête Pandora Papers. Il pourrait à nouveau remporter les élections.

Avec notre correspondant à Prague, Alexis Rosenzweig

Dans les derniers débats télévisés, Andrej Babis est forcément sur la défensive pour défendre son bilan, mais surtout cette semaine pour défendre le montage financier off-shore utilisé lors de ses achats dans l’immobilier de luxe à Mougins, en France, et révélé par les Pandora Papers. C’était en 2009, avant son entrée fracassante en politique, et c’est ce qu'il s’emploie à répéter pour son électorat qui reste fidèle malgré tout.

► À lire aussi : Pandora Papers: le Premier ministre tchèque dans la tourmente avant les législatives

La formation d’une coalition s’annonce compliquée

Le parti ANO (pour « Action des citoyens mécontents ») d’Andrej Babis reste en tête des sondages, mais il va devoir former une coalition validée par le président Milos Zeman, qui malgré une santé fragile pourrait jouer un rôle clé, comme le souligne Michel Perottino, politologue de l’Université Charles de Prague. « Le président de la République, qui termine son deuxième mandat, n’a plus rien à perdre et aura carte blanche pour composer un gouvernement, qui ne sera pas forcément issu des urnes », dit-il.

Et Andrej Babis devrait pouvoir compter sur le soutien du président Zeman dans les négociations post-électorales, mais une potentielle coalition avec l’extrême droite serait sûrement très mal perçue par ses alliés au sein du Parlement européen, déjà bien agacés par son rapprochement avec le Hongrois Viktor Orban et par les soupçons de conflit d’intérêts qui pèsent sur ce richissime entrepreneur devenu politicien après avoir fondé un empire industriel et médiatique.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles