Législatives en Suède: la Première ministre reconnaît la victoire des droites

La dirigeante sociale-démocrate suédoise Magdalena Andesson a annoncé sa démission, qui sera officiellement présentée jeudi. Elle s'est exprimée ce mercredi 14 septembre sur la base des résultats complets des législatives de dimanche, qui ont placé le bloc des droites devant sa majorité sortante.

Les résultats des législatives en Suède étaient si serrés qu’il a fallu attendre un comptage de quelques dizaines de milliers de voix pour obtenir un résultat dzéfinitif. Et le verdict est celui-ci : le bloc constitué par la droite et l’extrême droite a remporté, de très peu, la majorité.

Magdalena Andesson a donc annoncé ce mercredi lors d’une conférence de presse la défaite de sa coalition, et a, dans la foulée, déposée sa démission. La droite a « une petite majorité, mais néanmoins une majorité. (…) Je demanderai donc demain à être démise de mes fonctions de Première ministre et la responsabilité pour la suite sera confiée au président du Parlement », a-t-elle déclaré, à l'issue d'un scrutin extrêmement serré, mais « suffisamment clair pour tirer des conclusions », selon ses mots.

Première femme à diriger la Suède, Magdalena Andersson a également indiqué qu’elle souhaitait que le pays puisse se doter le plus rapidement possible d’un nouveau gouvernement pour faire face aux défis qui attendent le pays, comme la crise énergétique qui touche toute l’Europe.


Lire la suite sur RFI