Législatives : dans les sondages, le camp d'Emmanuel Macron n'est plus assuré d'obtenir la majorité absolue

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alerte pour Emmanuel Macron . À 10 jours du premier tour des législatives, les projections issues des derniers sondages ne garantissent plus à ses troupes la majorité absolue aux législatives. S'il faut prendre ces projections avec beaucoup de prudence en raison de leurs difficultés méthodologiques, l'hypothèse d'une Assemblée sans majorité claire ne peut pas être exclue. Contrairement à 2017, La République en marche (Renaissance) pourrait également ne pas avoir la majorité à elle toute seule.

Lire aussi - Législatives : Emmanuel Macron se lance enfin dans la campagne, au risque de partir trop tard

Les législatives sont des élections très particulières puisqu'il s'agit de 577 scrutins différents avec des particularités locales et une abstention traditionnellement bien plus importante qu'à la présidentielle. Les scores du premier tour influeront également sur le résultat final le dimanche suivant. Rappelons également que les sondages ne sont pas un outil prédictif et montrent un rapport de force au moment où ils sont réalisés. Toutefois, la tendance n'est pas bonne pour la majorité actuelle, qui détient actuellement 346 sièges à l'Assemblée (267 pour LREM, 57 pour le MoDem, 22 députés pour le groupe Agir ensemble). La majorité est fixée à 289 sièges.

Ce que disent les sondages

Si l'ensemble des instituts de sondage estiment que les soutiens d'Emmanuel Macron auront la majorité, les dernières projections laissent toutefois planer le doute sur une possible majorité absolue d'En...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles