Législatives: Robin Reda, Éric Woerth, Emmanuelle Haziza, ces candidats LR investis par la macronie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
L'ancien ministre du Budget, Eric Woerth, le 9 mars 2022 à Paris - JULIEN DE ROSA © 2019 AFP
L'ancien ministre du Budget, Eric Woerth, le 9 mars 2022 à Paris - JULIEN DE ROSA © 2019 AFP

Ils font partie des 450 candidats investis par la coalition "Ensemble!", qui regroupe Horizons, le MoDem, et l’ex-LaREM devenue “Renaissance” aux législatives de juin. Récents transfuges ou alliés de la présidentielle, ils ont quitté Les Républicains pour rejoindre la majorité. Face à eux, leur ancien parti - qui refuse toute alliance - présentera ses propres prétendants.

Ancien député, président de commission à l'Assemblée nationale, féru de thème honni par sa formation politique... Voici qui sont les cinq LR qui ont pour l'instant rallié la macronie.

· Éric Woerth

Le député de l'Oise est aussi le président de la Commission des finances de l'Assemblée nationale. Avant le premier tour de la présidentielle, il avait refusé de soutenir Valérie Pécresse et avait rejoint Emmanuel Macron.

L'ex-ministre du Budget de Nicolas Sarkozy se représente dans la 4ème circonscription, prenant la place que convoitait la conseillère municipale de Senlis, Sophie Reynal. Cette dernière œuvrait en faveur de LREM bien avait la présidentielle, mais n'en sera à l’évidence pas récompensée. Au profit de l'ancien poids lourd LR.

· Robin Reda

Cet ancien proche de Valérie Pécresse est déjà député. L'ancien maire de Juvisy-sur-Orge qui tractait encore avec les LR le jour où son ralliement à "Ensemble!" a été annoncé vise à nouveau la 7e circonscription de l’Essonne, à 30 ans.

Pendant son premier mandat, il s'est notamment illustré en s'intéressant à des questions délaissées par sa famille politique, comme la légalisation du cannabis. En 2021, il a présidé aux côtés de députés LaREM une mission d'information relative à la réglementation et à l'impact des différents usages du cannabis.

· Marine Brenier

Dans les Alpes-Maritimes, cette très proche du maire de Nice Christian Estrosi, est investie par l’équipe présidentielle dans la 5e circonscription pour un second mandat. Le 29 avril dernier, elle quittait LR après 16 ans pour rejoindre Horizons, le parti d’Édouard Philippe.

Elle a expliqué son choix par le score réalisé par Valérie Pécresse à la présidentielle (moins de 5%), alors qu'elle l'avait soutenue pendant toute la campagne.

· Constance Le Grip

À 61 ans, cette députée est investie dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine. Un fief acquis à la droite passée LaREM, où elle avait été élue en 2017, en seule rescapée LR. Auparavant députée européenne, elle est également conseillère municipale à Neuilly-sur-Seine.

Connue pour son assiduité et sa force de travail, en séance comme en commission, elle s'est illustrée en 2019 en étant la seule députée d'opposition à voter en faveur du projet de loi pour la ratification du CETA.

· Emmanuelle Haziza

Autre transfuge de LR, Emmanuelle Haziza vise la 6e circonscription du Rhône. La Villeurbannaise dispose de l’investiture Horizons, le parti d’Edouard Philippe.

En 2017, elle avait été candidate sous la bannière LR, mais cette avocate avait vu Bruno Bonnell (LaREM) l’emporter face à Najat Vallaud-Belkacem (PS).

876450610001_6305656893112

Une nouvelle salve d'investis par Ensemble! est attendue d'ici peu. Elle pourrait livrer les noms des derniers ralliements LR à Macron pour le scrutin de juin.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles