Législatives : Reconquête "fait confiance" à ses électeurs "pour ne voter ni Macron, ni Mélenchon"

Le parti d'Éric Zemmour ne donne pas de consigne de vote claire pour le second tour des législatives qui aura lieu ce dimanche.

Pas de consigne de vote, mais un "message" à leurs électeurs. Sorti du premier tour des législatives sans le moindre candidat qualifié pour le second, le parti Reconquête d'Éric Zemmour a clarifié sa ligne pour les suites de ce scrutin.

"On leur fait confiance pour ne voter ni Macron, ni Mélenchon'' confie ce soir à BFMTV le cercle rapproché d’Éric Zemmour à l'issue d'une réunion du bureau exécutif.

Des voix qui peuvent compter pour le RN

Contrairement au second tour de l'élection présidentielle, le parti d'extrême droite n'appelle pas ici à voter aussi clairement pour le Rassemblement national. Le report de voix Reconquête peut toutefois avoir des conséquences sur les différents seconds tours, notamment dans le Vaucluse où Stanislas Rigault a recueilli environ 11 % et dans le Var où Éric Zemmour a obtenu 23% des voix.

Défait au premier tour de l'élection présidentielle dimanche dernier, Éric Zemmour ne sera pas parvenu à remporter le moindre siège à l'Assemblée nationale pour son parti politique. L'essayiste d'extrême droite ne s'avoue toutefois pas vaincu et a d'ores et déjà donné rendez-vous à ses électeurs "avant la fin du mois" afin d'évoquer la rentrée politique et "un plan de bataille clair pour le quinquennat à venir".

"Annoncer notre mort une fois était ridicule. L'annoncer une deuxième fois est grotesque", a-t-il enfin tweeté ce lundi soir.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Mélenchon, Le Pen et les abstentionnistes / Macron et Zemmour: gagnants et perdants des législatives

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles