Législatives : qui est Rachel Kéké, la première femme de chambre élue à l'Assemblée ?

Il est un peu plus de 21 heures, les yeux humides, un sourire indélébile accroché à ses lèvres, Rachel Kéké vient d'apprendre qu'elle est la première femme de chambre à entrer à l'Assemblée nationale. "Je suis émue, c'est une histoire historique !", s'exclame-t-elle. Rachel Kéké (Nupes) a été élue députée dans la 7e circonscription du Val-de-Marne au second tour des élections législatives , face à l'ancienne ministre des Sports, Roxana Maracineanu (Ensemble!).

"Porter une voix, celle du peuple"

"Je suis ces métiers invisibles, je suis femme de chambre, femme de ménage, agent de sécurité, aide-soignante, aide à domicile, ces métiers seront visibles ! Maintenant, je vais me mettre au travail", lance-t-elle.

Leader du mouvement de grève des femmes de chambre de l'Ibis Batignolles , mère de famille, Rachel Kéké représente les travailleurs de l'ombre et "est un symbole", répètent ces soutiens, qui eux aussi, ont du mal à croire à la victoire. "C'est incroyable, c'est un honneur, on ne peut que lui faire confiance à 100% !", lance l'une de ses soutiens."

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Le combat qu'elle a mené avec ses collègues était important, c'est tout un symbole de la voir rentrer à l'Assemblée nationale pour porter une voix, celle du peuple", poursuit une autre. Un autre combat débute pour la nouvelle députée, celui de porter la voix des "sans voix", dit-elle, cette fois, dans l'hémicycle.

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles