Législatives : les Républicains vont-ils s'allier à Macron ou rester un parti d'opposition ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En 2017, en pleine vague macroniste, Les Républicains (LR) avaient résisté en envoyant à l'Assemblée nationale 112 élus, auxquels s'ajoutaient 18 UDI et 6 divers droite. Les Républicains se retrouvent aujourd'hui partagés : doivent-ils trouver un terrain d’entente avec Emmanuel Macron pour peser à l’Assemblée nationale ou s’inscrire comme un parti d’opposition face au président de la République ? Pour Christian Jacob , la réponse est très claire.

"Son quinquennat aura été un échec total"

"C'est un échec cinglant pour Emmanuel Macron, qui paie le cynisme qui a été le sien, d'avoir en permanence instrumentalisé les extrêmes", a déclaré le chef de file des Républicains après l'annonce des résultats dimanche soir. "Pour ce qui nous concerne, nous avons fait campagne dans l'opposition, nous sommes dans l'opposition et nous resterons dans l'opposition. Les choses sont très claires. Ce sera, comme nous l'avons toujours fait, une opposition constructive et une vraie opposition à Emmanuel Macron qui aura tout détruit. Son quinquennat aura été un échec total et c'est ce qui amène ce résultat aujourd'hui".

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

L’ancien ministre LR Jean-François Copé a quant à lui plaidé pour un "pacte de gouvernement" avec Emmanuel Macron. Une position "personnelle", a rétorqué Christian Jacob.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles