Législatives : pourquoi l’union de la gauche n’est pas d’accord avec les résultats donnés par l’Intérieur

© AFP

La Nupes en tant que nuance politique. Il y avait déjà eu un premier épisode. Initialement, les candidats de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale n’étaient pas regroupés sous la même étiquette dans le cadre de ces élections législatives, contrairement à la majorité présidentielle. Saisi par les partenaires de l’union de la gauche, qui dénonçaient une possible « altération de la sincérité du scrutin », le Conseil d’État avait demandé au ministère de l’Intérieur de revoir sa classification. 

Un deuxième épisode, selon Manuel Bompard. C’est l’ancien directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon et candidat - il est arrivé largement en tête au premier tour - dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône qui est monté au créneau. Dans la nuit de dimanche à lundi, il a tweeté que le ministère de l’Intérieur « n’attribue (à la Nupes) que 5 836 202 voix (soit 25,7%) pour faire apparaître artificiellement le parti de Macron en tête ». Alors que, selon lui, l’union de la gauche en totalise 6 101 968 voix (soit 26,8%). Soit une différence de 265 766 suffrages. La majorité présidentielle recueille, elle, 5 857 561 voix, d’après les résultats officiels . Soit un écart de 21 359 voix entre les deux nuances politiques.


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles