Législatives : pourquoi Jean-Christophe Cambadélis n'ira pas vers la République en marche

© ALAIN JOCARD / AFP

Qu'est-ce qui peut empêcher Jean-Christophe Cambadélis , ancien premier secrétaire du Parti socialiste (PS), de rejoindre la majorité présidentielle ? Invité d'Europe Matin mercredi, l'ancien député est revenu sur les nouvelles alliances politiques en vue des élections législatives et n'a pas hésité à marquer son opposition. Pas question d'aller vers la France insoumise ni vers la République en Marche. "Quand on regarde le programme présidentiel, il y a beaucoup d'éléments qui ne permettent pas de s'y retrouver", a-t-il lancé au micro de Sonia Mabrouk.

Pourtant, une partie des socialistes pourrait rejoindre l'aile gauche d'Emmanuel Macron, comme ce fut le cas en 2017. L'ancien Premier ministre Manuel Valls sera d'ailleurs investi candidat par la République en Marche pour les prochaines élections législatives.

>> Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles