Législatives : pourquoi Emmanuel Macron passe à l'offensive en fin de campagne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron passe à l'offensive dans la dernière ligne droite des élections législatives . Le chef de l'Etat était en visite dans le Tarn jeudi pour investir le thème de la sécurité au quotidien. Mais pour son dernier déplacement avant le premier tour, le président de la République a surtout tenu un vrai discours de campagne, ciblant sans le nommer Jean-Luc Mélenchon pour ses propos sur la police. "Il y a des choses que, de là où je suis, je ne peux pas accepter, c'est qu'on insulte celles et ceux qui risquent leur vie pour protéger la nôtre", lance-t-il d'abord.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

A la recherche du vote utile à droite et à gauche

Après avoir diabolisé le leader des Insoumis, Emmanuel Macron s'en est pris à Marine Le Pen . Le président vise donc les deux autres blocs qui lui font face . "Les extrêmes proposent aujourd'hui d'ajouter de la crise à la crise en revenant sur les grands choix historiques de notre nation", affirme le chef de l'Etat, qui espère aller chercher un vote utile en sa faveur de la part des électeurs de gauche et de droite.

"Si l'élection du président de la République est cruciale, l'élection des députés est décisive", souligne-t-il, avant d'ajouter : "Des équilibres qui se dessineront à l'Assemblée nationale dépendent aussi le destin de la France et des vies quotidiennes de chacun."

>> LIRE AUSSITarn : Emmanuel Macron interpellé sur des ministres accusés de viols

Contrer la dynamique de la Nupes

Emman...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles