Législatives: pourquoi des candidats ont obtenu plus de 50% mais ne sont pas élus dès le premier tour

Marine Le Pen, au soir du premier tour des élections législatives, dimanche 12 juin 2022 - Denis Charlet - AFP
Marine Le Pen, au soir du premier tour des élections législatives, dimanche 12 juin 2022 - Denis Charlet - AFP

Des résultats qui peuvent porter à confusion. Au soir du premier tour des élections législatives, plusieurs candidats ont obtenu un score supérieur à 50% des voix dans leur circonscription, sans pour autant sécuriser directement leur siège à l'Assemblée nationale. Ils devront passer par la case du second tour, programmé dans une semaine, le dimanche 19 juin.

C'est notamment le cas de Marine Le Pen, arrivée largement en tête dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais avec 53,96% des suffrages exprimés mais qui a pourtant demandé à ses électeurs "encore un effort" de mobilisation en sa faveur dimanche prochain. Comment l'expliquer?

25% des inscrits

Si le chiffre de l'abstention est un enjeu important pour les questions de mobilisation citoyenne et de démocratie, elle a aussi des conséquences très directes sur les résultats pour ces élections législatives. En effet, pour être élu dès le premier tour, il faut recueillir au moins 50% des suffrages exprimés mais également obtenir un nombre de voix au moins égal à 25% du nombre des électeurs inscrits.

Plus l'abstention est élevée, plus ce seuil est difficile à atteindre. Pour ce premier tour, au niveau national, l'abstention a atteint 52,5%, le taux le plus élevé de la Ve République. Par conséquent, rares sont les candidats qui sont élus dès le premier tour.

Conséquence de l'abstention

Dans le Pas-de-Calais, Marine Le Pen a donc dépassé les 50% des suffrages exprimés. En revanche, avec 57,40% d'abstention dans cette circonscription, la candidate du Rassemblement national n'a obtenu que 22,53% des votes des élections inscrits.

Même cas de figure pour Eric Coquerel dans la 1re circonscription de Seine-Saint-Denis, en tête avec 53,79% des voix mais seulement 20,24% des inscrits. Ou encore Adrien Quatennens qui arrive en tête de la 1re circonscription du Nord avec 52% des voix mais seulement 23,36% des inscrits. A l'inverse, l'insoumis Alexis Corbière a déjà reconfirmé son siège de député en recueillant 62,94% des suffrages exprimés et 28,16% des inscrits.

Si personne n'est élu dès le premier tour, le taux d'abstention rentre également en jeu pour l'accès au second tour. Les deux personnes arrivées en tête, quel que soit leur score, sont automatiquement qualifiées. Toutefois, d'autres candidats peuvent également prétendre au scrutin final s'ils obtiennent un nombre de voix au moins égal à 12,5% du nombre d’électeurs inscrits dans la circonscription.

Néanmoins, l'abstention étant de plus en plus forte, il n'y a quasiment plus de seconds tours en triangulaire, encore moins en quadrangulaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles