Législatives : Le Pen juge «complètement inappropriée» l'intervention de Macron sur le tarmac

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© ARNAUD PAILLARD / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Marine Le Pen a jugé mercredi "complètement inappropriée" l'intervention du chef de l'Etat Emmanuel Macron , qui a réclamé la veille sur le tarmac d'Orly une "majorité solide" , la cheffe de file du RN y voyant un "signe de fébrilité". "Ce qui m'a choquée, c'est cette déclaration faite sur le tarmac, dans ses habits de président de la République", a déclaré la cheffe de file de l'extrême droite, en déplacement à Courrières, dans la circonscription du Pas-de-Calais où elle se représente.

"Je l'ai senti fébrile"

"Je pense que c'est complètement inapproprié au regard du fonctionnement de la République française", a-t-elle mis en avant. "Je l'ai senti fébrile (...) Cette déclaration est une preuve de fébrilité où il vient demander aux Français de lui donner les pleins pouvoirs" mais "les Français ne veulent pas lui donner les pleins pouvoirs", a-t-elle ajouté. "Rien ne serait pire que de nous perdre dans l'immobilisme, dans le blocage, dans les postures" et "d'ajouter un désordre français au désordre mondial", avait déclaré Emmanuel Macron avant son départ pour la Roumanie pour un déplacement consacré à l'Ukraine.

>> LIRE AUSSI - Législatives : pourquoi Macron a-t-il pris la parole avant de s'envoler pour la Roumanie ?

"Un sketch à la Trump" pour Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon a de son côté dénoncé "un sketch à la Trump", Julien Bayou (EELV) y voyant "un président qui perd ses nerfs". "A chaque fois qu'Emmanuel Macron a des difficultés électorales, il se précipite à l'étrang...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles