Législatives : pari gagné ou perdu pour Jean-Luc Mélenchon ?

Jean-Luc Mélenchon espère toujours imposer une cohabitation à Emmanuel Macron . Les projections n'en font pas un Premier ministre potentiel. Mais, le leader de l'Union de la gauche veut croire qu'une dynamique est née dimanche soir. Et, il a quelques raisons d'être satisfait du retour.

Entre 170 et 210 députés pour la Nupes

Jean-Luc Mélenchon a en effet réussi la première partie de son pari en propulsant la Nupes comme principale force d'opposition à Emmanuel Macron. Symbole de ce succès, quatre candidats de La France insoumise ont même été élus dès le premier tour : Alexis Corbière, Daniel Bonneau, Sarah Legrain et Sophia Chikirou.

Malgré une percée incontestable, les projections indiquent que la coalition de gauche aura entre 170 et 210 députés à l'issue du second tour, contre 260 à 300 sièges pour Ensemble. La Nupes ne devrait donc pas obtenir la majorité.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Meeting de Mélenchon à Toulouse

Or, c'est la condition sine qua none pour que Jean-Luc Mélenchon réussisse la seconde partie de son pari, à savoir s'installer à Matignon. Malgré tout, le chef de file des Insoumis assure qu'il peut encore faire mentir les sondages et devenir Premier ministre.

Il a désormais quelques jours pour mobiliser ceux qui ne se sont pas déplacés dimanche. Pour cela, il compte sur un grand meeting mardi à Toulouse. Un déplacement est aussi prévu en région jeudi mais pour l'instant, on ne sait pas encore où précisément.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles