Législatives : les Outre-mer ouvrent le bal

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Les Outre-mer ouvrent le bal des législatives. (illustration)
Les Outre-mer ouvrent le bal des législatives. (illustration)

Un jour avant la métropole, les électeurs des Outre-mer ont voté, samedi, au premier tour des élections législatives, où Emmanuel Macron vise une majorité face à une gauche aux ambitions retrouvées. Les électeurs de Saint-Pierre-et-Miquelon ont été les premiers à se rendre aux urnes, samedi à 8 heures locales (midi à Paris). Ce petit archipel de l'Atlantique nord, face au Canada, est proportionnellement le mieux représenté à l'Assemblée nationale, avec un siège de député pour ses quelque 6 000 habitants.

Après la clôture de la campagne vendredi à minuit, plus de 48 millions de Français sont à nouveau appelés aux urnes ce week-end et le suivant pour élire leurs députés, six semaines après la présidentielle qui a reconduit Emmanuel Macron à l'Élysée. Après Saint-Pierre-et-Miquelon, les bureaux ont ouvert aussi samedi en Guyane (13 heures à Paris), puis une heure après en Martinique, en Guadeloupe, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy.

Les Français de l'étranger votent pour le second tour

En Guadeloupe, la macronie guette le score de la sortante Justine Benin, secrétaire d'État à la Mer, alors qu'Emmanuel Macron n'a obtenu que 30 % des voix dans l'île au second tour de la présidentielle. Les résultats sont attendus dans la nuit de samedi à dimanche. Deux heures après l'ouverture des bureaux de vote, les électeurs de la troisième circonscription de la Guadeloupe ne se pressaient pas vraiment aux urnes, a constaté une journaliste de l'Agence France-Presse.

À LIRE A [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles