Législatives : ces nouveaux députés En marche ! qui ont (déjà) des casseroles

franceinfo
Majorité absolue pour La République en marche : les conséquences pour Emmanuel Macron

Travail dissimulé, prise illégale d'intérêts... Malgré les promesses de probité du président de la République et l'exigence d'un casier judiciaire vierge pour se présenter aux législatives sous son étiquette, plusieurs députés de La République en marche, élus dimanche 18 juin, sont sous la menace d'une procédure judiciaire ou ont été condamnés par le passé. Franceinfo dresse la liste des députés qui ont (déjà) des casseroles.

>> Suivez les réactions au second tour des législatives dans notre direct

Richard Ferrand, dans le Finistère


Son résultat. 6e circonscription du Finistère

Ce qu'on lui reproche. C'est le cas le plus connu. Depuis le 1er juin, le ministre de la Cohésion des territoires est sous la menace d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Brest. Les enquêteurs cherchent à savoir si les bonnes affaires immobilières de l'ancien directeur général des Mutuelles de Bretagne "sont susceptibles ou non de constituer une infraction pénale en matière d'atteintes aux biens, de manquements au devoir de probité et aux règles spécifiques du Code de la mutualité". Le Canard enchaîné a révélé que les Mutuelles de Bretagne ont, sous sa présidence, loué un local à sa compagne, permettant à cette dernière de réaliser une belle opération immobilière.

Marielle de Sarnez, à Paris

Son résultat. 11e circonscription de Paris

Ce qu'on lui reproche. La ministre des Affaires européennes fait partie des élus du Modem concernés par l'enquête sur les assistants parlementaires du parti au Parlement européen. Après un signalement du Front national, la justice cherche à savoir si les assistants des députés centristes, rémunérés par Bruxelles, ont bien travaillé pour l'Europe et pas pour le parti. La vice-présidente du MoDem a porté plainte pour "dénonciation calomnieuse".

Depuis cette annonce, les (...) Lire la suite sur Francetv info

VIDEO. "Je me paierai au smic", déclare François Ruffin, élu député de La France insoumise dans la Somme
Agression de NKM : l'agresseur présumé jugé en comparution immédiate lundi après-midi à Paris
Législatives : après sa débâcle, "le PS n'a plus d'espace politique, plus de base électorale, et plus d'avenir"
VIDEO. Nadine Morano : les députés LR qu'on appelle "constructifs" sont "les artisans de la défaite" et sont "des démolisseurs"
Législatives : le programme des nouveaux députés La République en marche

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages