Législatives : Le Nouveau Front Populaire promet de « rétablir » l'impôt sur la fortune

L'alliance de la gauche affiche dans son programme commun sa volonté d'"abolir les privilèges des milliardaires": outre l'ISF, remplacé en 2018 par l'IFI par Emmanuel Macron, elle veut notamment "rétablir l'exit tax", une mesure de lutte contre l'exil fiscal des contribuables, et supprimer la "flat tax", un prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du capital.

À lire aussi « Front populaire », pourquoi Glucksmann pose et repose ses conditions

La promesse d'une augmentation du SMIC

Au niveau européen, les mouvements de gauche, de Place publique aux Insoumis en passant par les Ecologistes, le PCF et le Parti socialiste, se sont accordés pour "taxer les plus riches" et "généraliser la taxation des superprofits".

Parmi les premières mesures en cas de victoire aux législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet, la coalition de gauche promet de "bloquer les prix des biens de première nécessité dans l'alimentation, l'énergie et les carburants par décret", d'"augmenter les salaires par le passage du SMIC à 1.600 euros net, par la hausse de 10% du point d'indice des fonctionnaires" ou encore de "décréter un moratoire sur les grands projets d'infrastructures autoroutières".

Le Nouveau Front Populaire s'engage également à "faire voter une loi énergie-climat" dès l'été et à "conditionner les aides aux entreprises au respect de critères environnementaux, sociaux et de lutte contre les discriminations au sein de l'entreprise" dans les mois suivants.


Retrouvez cet article sur ParisMatch