Législatives: dans la Nièvre, EELV appelle à ne pas voter Nupes mais Ensemble pour contrer le RN

Le logo de la Nupes - Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
Le logo de la Nupes - Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

Coup de canif dans le contrat de la Nupes dans la 2e circonscription de la Nièvre, un territoire où François Mitterrand a été député pendant plus de trente ans. Les responsables d'EELV du département du centre de la France, où le RN était en tête à l'issue du premier tour des élections législatives, ont appelé ce mercredi "sans ambiguïté à battre l'extrême droite" en votant pour la majorité présidentielle malgré la qualification de la Nupes au second tour.

Dans une rare triangulaire, le candidat RN Julien Guibert, qui a recueilli 27,80% des voies, sera opposé ce dimanche au député sortant Ensemble Patrice Perrot (26,75%), et à l'insoumise Marie-Anne Guillemain pour la Nubes (24,31%).

"L'avance du candidat d'extrême droite est notable et il dispose d'une réserve de voix de 5 à 15%, voire davantage si on considère le comportement ambigu d'un certain nombre de représentants de LR vis-à-vis du RN depuis des mois", estiment dans un communiqué relayé par le Journal du Centre, Vincent Morel et Virginie Charrière, les secrétaires départementaux d'EELV.

Les chances de la Nupes "quasiment nulles"

Ainsi les écologistes estiment dans leur communiqué que pour faire barrage à l'extrême droite, il est plus pertinent de soutenir le candidat de la majorité, plutôt que celle de la Nupes.

"Si le risque de voir notre territoire représenté par un député d'extrême droite est réel, la probabilité de voir la candidate de la Nupes gagner est quasiment nulle, en l'absence de réserve de voix", est-il notamment écrit.

La démarche des Verts de la Nièvre a été validée par les instances nationales de leur parti à Paris, assurent ces derniers à l'Agence France-Presse (AFP).

"Nous avons appelé à voter pour Emmanuel Macron au deuxième tour de l'élection présidentielle d'avril 2022, malgré les dérives d'un gouvernement libéral-autoritaire. Il ne saurait en être différemment aujourd'hui: même si elle perd elle-même parfois ses propres repères, on ne confond pas la droite et l'extrême droite", soulignent-ils.

La candidate Nupes répond aux "donneurs de leçons"

Plusieurs voix à gauche, à l'instar de l'antenne locale du Parti communiste, suggèrent à la candidate Nupes de retirer sa candidature. Mais celle-ci apparaît plus déterminée que jamais.

"Aux quelques donneurs de leçons qui me jettent du "barrage républicain" à la figure parce que je ne me suis pas retirée au 2e tour, voilà ce que ça donne dans la Nièvre quand il y a un 2e tour RN/LaREM", a-t-elle tweeté accompagné d'une capture d'écran des résultats du second tour de la présidentielle dans le département.

Marine Le Pen y était arrivée de peu en tête, avec 50,11% des voix contre 49,89% pour Emmanuel Macron.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles