Législatives : Marine Le Pen veut proposer une loi contre le port du burkini

© Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Marine Le Pen a annoncé mercredi à Bar-le-Duc, dans la Meuse, vouloir proposer une loi pour interdire le port du burkini dans les piscines municipales, désormais autorisé à Grenoble . "Je continuerai le combat contre les revendications islamistes", a déclaré la finaliste de la présidentielle, venue soutenir les deux candidates aux législatives du Rassemblement national dans la Meuse, Florence Goulet et Brigitte Gaudineau.

>> LIRE AUSSI - Burkini : «Il ne peut être question de laïcité dans les piscines», estime la maire PS de Rennes

"Nous prendrons l'initiative dans ce dossier"

Interrogée sur le burkini lors d'une conférence de presse, Marine Le Pen a précisé qu'il s'agissait de présenter "une proposition de loi pour l'interdire dans les piscines". "Nous prendrons l'initiative dans ce dossier", a-t-elle souligné. Le conseil municipal de Grenoble a donné son feu vert lundi au port du burkini dans les piscines municipales de la ville, après un vote serré sur cette question clivante, au cœur d'une vive polémique nationale depuis des semaines. Au cours de la campagne présidentielle, Mme Le Pen avait déjà proposé une loi pour interdire "les signes ou tenues constituant par eux-mêmes une affirmation sans équivoque et ostentatoire des idéologies" islamistes, qu'elle entend bannir de toutes les sphères de la société.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles