Législatives : Marine Le Pen sera candidate à sa réélection dans le Pas-de-Calais

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© ARNAUD PAILLARD / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon Jordan Bardella, président par intérim du Rassemblement national, Marine Le Pen sera candidate à sa propre réélection aux élections législatives dans le Pas-de-Calais.

Marine Le Pen, finaliste à la présidentielle avec le RN, sera bien candidate à sa succession aux législatives dans le Pas-de-Calais, a confirmé jeudi à Fréjus le président du parti, Jordan Bardella, précisant qu'il ne briguerait pas lui-même de mandat de député.

"L'objectif est clair, envoyer le maximum de députés patriotes à l'Assemblée", a-t-il annoncé, sans toutefois donner d'objectif chiffré, à l'occasion de la présentation des députés du parti d'extrême droite investis dans le département du Var, où Marine Le Pen est arrivée en tête avec 55% des voix au second tour de la présidentielle.

Un grand meeting prévu le 4 juin

"On part de six députés, nous avons une marge de progression importante", a-t-il souligné depuis la terrasse d'une piscine municipale à Fréjus, ville du maire RN David Rachline, rappelant qu'au second tour de la présidentielle, le Rassemblement national a dépassé les 40% de suffrages dans 339 circonscriptions et est arrivé en tête dans 30 départements.

Si le parti sera présent au premier tour dans les 577 circonscriptions, avec "des candidats issus du RN ou soutenus par le RN", Jordan Bardella a assuré que des alliances seraient possibles ensuite : "Au second tour, nous sommes parfaitement disposés à apporter notre soutien au candidat patriote qui défendrait le plus possible les convictions qui sont les nôtres", y compris des candidats Reconquête !, "s'il pouvait y en avoir".

"Nous ambitionnons et souhaitons la constitution d'un groupe puissant à l'Assemblée nationale", a-t-il poursuivi [...] Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Extrême-droite française : l'union impossible ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles