Législatives: Marine Le Pen salue une "dynamique forte"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Marine Le Pen a salué lundi, au lendemain du premier tour des élections législatives, une "dynamique forte" de son parti, et dit espérer l'élection de "dizaines de députés" au second tour pour former un groupe à l'Assemblée nationale.

"Le défaitisme n'existe pas sur le terrain. (...) Nous sommes là, nous sommes bien là, nous sommes en dynamique forte depuis 2017", a déclaré tout sourire, depuis Rouvroy, dans son fief du Pas-de-Calais, la finaliste de la présidentielle, qui a eu du mal à se faire entendre pendant la campagne face au duel Nupes-Ensemble!.

Le Rassemblement national a réuni 18,68% des voix au premier tour, contre 13,2% en 2017, mais reste derrière la coalition de gauche Nupes (25,66%) et de la majorité présidentielle Ensemble! (25,75%).

Le RN s'est qualifié au second tour dans plus de 200 circonscriptions, sur 577, et est en tête dans "108" d'entre elles, selon Mme Le Pen. Le RN est aussi présent dans cinq triangulaires.

"Nous sommes les seuls à être en réalité en forte dynamique depuis 2017, car entre 2017 et aujourd'hui la gauche et l'extrême gauche confondues est en recul ou en stagnation, En Marche est en recul fort, LR est en capilotade et le Rassemblement national lui est en forte progression", a estimé la députée sortante du Pas-de-Calais.

La responsable d'extrême droite a dit espérer l'élection au second tour de "dizaines de députés pour peu que nos électeurs se déplacent", alors que les électeurs RN, catégories populaires et jeunes en tête, sont plus enclins à s'abstenir.

Elle a critiqué la Nupes, une "opposition de carton pâte", qui est "en pleine manoeuvre avec En Marche depuis l'élection présidentielle", et dont le chef de file Jean-Luc Mélenchon est selon elle déjà "à la retraite".

La responsable d'extrême droite a aussi "souhaité" que les électeurs du parti d'Eric Zemmour, Reconquête!, éliminé partout dès le premier tour, votent pour son mouvement. "S'ils veulent avoir des députés nationaux qui défendent la France (...) ils trouveront ces députés-là au Rassemblement national".

En récoltant 4.248.626 voix, le RN pourra aussi compter chaque année sur au moins 6,9 millions d'euros d'argent public, puisque chaque voix gagnée donne droit à 1,64 euro par an. Une manne bienvenue pour un parti endetté à plus de 20 millions d'euros.

are/jk/tes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles